Un mensonge en amène d’autres…

Près d’un an après sa réalisation, Les Jumeaux dizygotes figure sur la programmation de plusieurs festivals indépendants à travers le monde. Comme quoi notre festival peut être un véritable tremplin pour les cinéastes qui y prennent part.

Ce documenteur sensible, aux intermèdes empreints de nostalgie, a été réalisé dans le cadre du concours de création en 2017 par l’équipe composée de Cassandre Émanuel, Nathan B. Foisy et Charles Boisseau. Tourné à La Corne, il met en scène un couple de jumeaux (Maël et Maya Mainville) aux pouvoirs télépathiques et extrasensoriels.

Il a été présenté ce weekend au Pickurflick Indie Film Festival à New Delhi (Inde). Le 25 février dernier, c’est au Gadabout Film Festival de Bloomington (États-Unis) qu’il a été projeté.

Sa tournée internationale se poursuit en avril alors qu’il prendra l’affiche au Cinemira – International Children’s Film Festival à Budapest (Hongrie) et au Prisma Independant Film Awards à Rome (Italie).

L’affiche du film est une conception, rétroactive, de Daphnée Côté-Hallé.

Les Jumeaux dizygotes - Affiche (2017)